La PrEP c’est quoi ?

  • Ce sujet contient 0 réponse, 1 participant et a été mis à jour pour la dernière fois par Sexualité, le il y a 6 mois.
Vous lisez 0 fil de discussion
  • Auteur
    Messages
    • #23928
      Sexualité
      Participant

      Tu as vu et entendu parler de la PrEP et tu te demandes bien à quoi correspond ce mot barbare ? Tu as bien raison, le mot vient du mot anglais Pre-Exposure Prophylaxis !

      En français, la prophylaxie pré-exposition.  C’est un traitement médicamenteux qui empêche l’infection par le virus responsable du sida, le fameux VIH ! Le médicament utilise la combinaison de deux antirétroviraux tenofovir/emtricitabine.

      Il est destiné aux personnes séronégatives, c’est-à-dire les personnes qui ne sont pas contaminées par le virus du VIH.

      Comment ça marche ?

      Il y a deux schémas.

      • la prise continue
      • la prise à la demande

      La prise continue :

      C’est la plus simple, celle où on se prend moins la tête. Tu te fixes une heure, et tu prends le médicament tous les jours à la même heure, si possible en mangeant un petit truc. L’heure fixe, c’est bien, mais tu peux prendre le médicament +/- 2 heures.

      Tu peux changer, si l’heure ne te convient plus, tu peux la décaler de deux heures chaque jour afin d’arriver à l’heure désirée.

      Pour être protégé·e à 100%, il faut attendre les sept premiers jours, donc le 8ème jour ou alors tu peux commencer avec un booster, c’est à dire une prise de 2 cachets en une seule fois (2 heures minimum avant un rapport sexuel).

      La prise à la demande : 

      Comme son nom l’indique, tu prends le cachet quand tu le veux. Il faut juste suivre quelques règles :

      1. Prendre 2 cachets au moins 2 heures avant le rapport sexuel.
      2. Prendre ensuite 1 cachet à la même heure que la première prise (+/- 2h) le lendemain et le surlendemain.
      3. Si tu as des rapports sexuels sur plusieurs jours suivant la première prise, il faut continuer à prendre 1 cachet chaque jour où tu as des rapports sexuels  puis continuer le lendemain et le surlendemain après le dernier rapport.

      Si tu oublies une prise ?

      Pas besoin de prendre toute la boite de cachet en cas d’oubli. Pour les deux schémas, si tu oublies un jour (en dehors des 7 premiers jours pour la prise continue) tu peux juste attendre le jour suivant pour prendre 1 cachet comme si de rien n’était. Tu es toujours protégé.

      Qui peut prendre la PrEP ?

      Les hommes et les femmes cisgenres comme transgenres, après avis favorable du médecin PrEP.

      Où trouver un médecin PrEP ?

      Le plus souvent, dans les Cegidd  (Centres gratuits d’information, de dépistage et de diagnostic) mais aussi dans certains centres spécialisés comme le Centre 190 à Paris.

      C’est gratuit ?

      La PrEP est entièrement prise en charge par la sécurité sociale en France, ce qui n’est pas le cas dans tous les pays du monde.

      Y a-t-il des risques ? Des effets secondaires ?

      Oui, comme pour tous les médicaments. Il y a des restrictions ainsi que des effets secondaires. C’est pour cela qu’un suivi est nécessaire tous les 3 mois soit par un médecin PrEP, soit par ton médecin traitant. À chaque fois, il y aura quelques tests à faire afin de voir si tout va bien et vérifier au passage si tu n’as pas d’IST / MST (infections et maladies sexuellement transmissibles).

      Les effets sont connus et non tu ne perdras ni ton rein ni ton foie. Certains ont des maux de têtes, d’autres des diarrhées. Le plus souvent, les personnes prenant la PrEP n’ont aucun effet secondaire.

      La crainte d’effets cachés est légitime, tout le monde se souvient du MEDIATOR. Néanmoins, le recul sur la PrEP est tout de même important. Depuis les années 90, les molécules permettent de contenir le VIH chez les personnes séropositives. Personne n’est décédée à cause de la PrEP et il n’y a pas eu non plus de troisième jambe ni même de puce cachée pour mieux capter la 5G !

      Ça protège vraiment ?

      Pour le VIH, oui ! Une étude récente a prouvé l’efficacité de la PrEP, à condition de bien respecter les prises.

      Y a t-il des incompatibilités avec d’autres médicaments ?

      Comme tout traitement médicamenteux, la PrEP peut avoir quelques incompatibilités avec des traitements lourds.

      N’hésite pas à bien indiqué tous les traitements que tu peux prendre lors de ton rendez-vous PrEP. Ensuite, quand tu vas chez le médecin, n’oublie pas de lui indiquer que tu prends la PrEP afin de toujours vérifier qu’il n’y aura pas de problème d’incompatibilité ou alors de mauvais mélanges médicamenteux.

      Encore une fois, le plus souvent, la PrEP ne pose aucun problème avec d’autres médicaments.

      Je peux arrêter la capote avec la PrEP ?

      L’idéal est de prendre les deux ! Car la PrEP ne protège que du VIH. En terme de MST / IST, il y en a quelques unes qui peuvent faire très mal et amener des complications. Il faut donc toujours jouer la carte de la prudence. Renseigne toi également sur ton / tes partenaires (leur dernier test, leurs prises de risques…).

Vous lisez 0 fil de discussion
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

©2021 inverti

ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Créer un compte