Une pétition pour interdire les thérapies de conversion en France.

En France, des centres de conversion peuvent toujours agir pour tenter de vous transformer en hétérosexuel !

Quelques années après l’adoption du mariage homosexuel, la France s’est arrêtée dans l’avancée des droits LGBT. La PMA pour toute pourrait éventuellement être rouverte mais les femmes sont toujours dans l’attente d’action. Autre point sensible, les thérapies de conversion.

Qu’est ce qu’une thérapie de conversion ?

Une thérapie de conversion est une technique avec différents procédés (chimiques, physiques, psychologiques voire psychiatrique) dans le but de changer l’orientation sexuelle d’un individu. Pour beaucoup encore hélas, l’homosexualité est une maladie qui pourrait donc être guérie.  Ce n’est qu’en 1992 que l’OMS se décide à retirer l’homosexualité des malades mentales.

Les thérapies ont commencé très tôt à voir le jour. Durant la seconde guerre mondiale, les Allemands avaient mis en place des techniques de conversion en lobotomisant les sujets. Le patient finissait soit inconscient, soit avec une perte partielle ou totale de la mémoire et des fois de la parole. Une grosse partie des sujet mourraient durant les expériences.

Après les atrocités de la guerre, la question de la thérapie de conversion n’était plus à l’ordre du jour. Elle reviendra dans les années 60 aux USA. Décharges électriques, cachets, images choquantes, tout fut bon pour dégouter l’homme des hommes. Ces méthodes ont réussi à dégouter les patients de forniquer avec d’autres hommes. Par contre, malgré leurs efforts intensifs, les hommes lobotomisés ne s’orientaient pas vers les femmes.

Ces centres sont le plus souvent dirigés par des religieux : chrétiens aux USA et en Europe. Des religieux extrémistes musulmans et juifs ont mis en place ces mêmes procédés. Face à la montée de ces types de techniques très dangereuses, plusieurs associations ont commencé à tirer la sirène d’alarme des les années 1990.

L’île de Malte, le Brésil et la Chine l’interdisent déjà.  Le Royaume-Uni et l’État fédéral américain débattent également de l’interdiction de ces thérapies. En France, le sujet n’est pas encore évoqué. Mais les voix se lèvent pour demander l’interdiction des thérapies de conversion sur le territoire.

Une pétition a été mise en ligne sur le site change.org. L’objectif des 40 000 signatures a été atteint. Nouvel objectif : les 50 000 signatures.

Sources : Timeofmalta – Out.com – Le Monde.fr

Ça vous a plu ? Partagez-le !

Une pensée sur “Une pétition pour interdire les thérapies de conversion en France.

  • 1 septembre 2017 à 12 h 52 min
    Permalink

    Que dire de la castration en Suède… HUM… je dois être bête. Bacci.

    Répondre

Donnez votre avis !