Cachez ces affiches, mon fils va devenir Pédé de votre faute !

Les homophobes essaient de faire croire que l’homosexualité est une maladie contagieuse !

bansexosafe

Dans le précédent article, nous vous montrons des réactions de membres de la Manif pour Tous suite à la campagne contre les IST/MST de Sexosafe.fr financée par le ministère de la santé et des affaires sociales. En ce début de semaine, nous avons maintenant le droit à des réactions de personnes politiques, frôlant comme toujours avec une homophobie politiquement correct.

Le marie d’Angers, Christophe Béchu (LR) a demandé à la société de publicité JC Décaux de retirer ces dites affiches uniquement celles qui étaient sur le chemin de l’école et celles sur les trajets des bus scolaires. JC Décaux aurait alors retiré toutes les affiches, annonce le site de la Mairie.

Difficile pour la société de repérer les chemins de bus et ceux des petits enfants innocents dans une si petite ville de province. La décision de JC Décaux n’est pas la plus condamnable. Christophe Béchu annonce pourtant cette raison sur le site officiel de la mairie d’Angers pour se décharger de toute censure. Il a tout de même ordonné le retrait des affiches pour ne pas que les petits enfants soient choqués ou pire “convertis” !

Il n’est hélas pas le seul. Le maire d’Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), Bruno Beschizza (LR également), considère que ces affiches “portent atteinte à la dignité au risque de heurter la sensibilité de l’enfance et de la jeunesse“. Le maire de cette commune du 93 est un soutien d’un certain François Fillon candidat au second tour de la primaire de droite face à Alain Juppé. La maire aurait reçu des appels de parents inquiets du risque que peuvent avoir ces affiches sur les petites têtes blondes de la ville. Le maire a d’ailleurs censuré les affiches de la ville avec une autre affiche ayant pour mention : protégeons nos enfants !

img_6155

L’homosexualité n’est pas contagieuse, mais l’homophobie oui !

Il est clair qu’avec ce genre de discourt, les enfants ayant déjà connaissance de leur orientation sexuelle vont se sentir en sécurité dans une ville où on censure une campagne de prévention.

pop-up2

N’oublions pas que cette campagne n’est pas uniquement à destination des homosexuels mais à tous les hommes ayant des relations avec des hommes, c’est à dire les homosexuels, les bisexuels mais également les hommes mariés avec une femme mais ayant des rapports sexuels occasionnels avec des hommes.

N’oublions pas non plus que les hommes sont les principaux responsables de la transmission des IST/MST il est donc normal qu’ils soient les plus ciblés par les préventions liés à ces risques.

De plus, les réactions de maire de droite, soutenu par le candidat Fillion, légitimise toujours plus le discours homophobe. Isabelle Le Callennec, membre du mouvement Les femmes avec Fillon émet même l’avis que ces affiches pourraient pervertir les plus jeunes.

15170920_10154700745807463_4698769185673449952_n

Rappelons que François Fillon a voté contre la dépénalisation de l’homosexualité en 1982. Il a également voté contre le pacs en 1999. Et il a voté contre le mariage pour tous en 2014.

Vous pouvez bien sur laisser un petit commentaire à Christophe Béchu sur son communiqué de presse sur le site officiel de la mairie d’Angers.

Vous pouvez également écrire au maire d’Aulnay-sous-bois Bruno Beschizza.

Ça vous a plu ? Partagez-le !

Une pensée sur “Cachez ces affiches, mon fils va devenir Pédé de votre faute !

  • 25 novembre 2016 à 3 h 16 min
    Permalink

    Les seules choses de contagieuses là-dedans sont l’homophobie, le sourire (tous les couples des affiches sourient, on dit que le sourire est contagieux) et, bien sûr, cette campagne en elle-même (vive l’effet Streisand).

    Répondre

Donnez votre avis !